Connect with us

Culture

Salem Witch Trials : When Paranoia about the supernatural takes over reason

Avatar

Published

on

[simplicity-save-for-later]

Salem Village, Massachusetts is the birthplace of one of America’s bleak blemishes known as The Salem Witch Trials. It is an unfortunate event that took the lives of many innocent men and women and a prime example of a corrupted justice system. The story begins in January 1692, when two cousins 9-year-old Elizabeth (Betty) Parris and 11-year-old Abigail Williams, the daughter and niece of Samuel Parris, minister of Salem Village,  began behaving strangely, screaming uncontrollably, throwing objects around and contorting their bodies. The local physician (the only one in the entire village) found nothing physically wrong with the two girls and concluded that its causes were supernatural (« The girls were under an evil hand »).

The Puritans, the founders of Salem, were firm believers in the supernatural and upheld the idea of the devil giving certain humans the power to harm others, bewitching them, and tormenting poor children. Therefore, the villagers had no doubt a witch was behind the suffering of Elizabeth and Abigail. Shortly after, a third girl, 11-year-old Ann Putnam started acting similarly to the first two « afflicted »  followed by Mercy Lewis, Elizabeth Hubbard, Mary Walcott, and Mary Warren.

On February 9th, 1692, the very first Elizabeth Parris and Abigail Williams accused 3 women of bewitching them. The three accused were Sarah Good, a homeless beggar, Sarah Osborn, who was absent from church for days, and Tituba, an enslaved woman who was serving the Perris house. An arrest warrant was issued for them and the poor women were put on trial. Good and Osborn both insisted they were innocent but were found guilty anyway. They were later hanged publicly. Tituba denied at first but then confessed that she was behind the girl’s strange behavior and testified  » The devil came to me and bid me serve him « . She even made the startling confession of the existence of other witches in the community, spreading more paranoia and fear in the already troubled people of Salem. Surprisingly, Tituba wasn’t sent to the gallows. On the contrary, Tituba was released after spending one year in jail. Following their religious teachings, it was preferred that the accusees confess, ask for forgiveness, and never engage in more witchcraft.

As the « bewitching » grew in the village, the accusations multiplied. The court accepted unreliable evidence such as children’s claims and spectral evidence like dreams and visions. More women, including the four-year-old daughter of Sarah Good,  were accused of witchcraft and were faced with the choice of either making false confessions to save their lives and implicate other women in the matter as Tituba did, or insist on their innocence and inevitably get executed. In the period from July to September 1692, 18 more people were found guilty and executed including 4 men. Some people speculate more perished in jail while waiting for trial.

The hysteria continued until 1693 when the wife of the Massachusetts governor was accused. Those on witchcraft trials were released and the arrests stopped. In January 1697, a day of fasting was declared for the tragedy of the Salem witch trials and the unrightfully executed men and women. The court later declared the trials unlawful, and the leading justice Samuel Sewall publicly apologized for what he has done. In August 1992, 300 years after the tragedy, a memorial, Witch Trials Memorial, was dedicated to honoring the names of the poor victims who were buried in unmarked graves.

 

Share your thoughts

Continue Reading

Culture

Hongrie, Autriche, Allemagne et Égypte : pourquoi plusieurs noms pour un même pays ?

Avatar

Published

on

[simplicity-save-for-later]

L’autre jour j’étais en train de discuter sur Internet avec plusieurs personnes de plusieurs origines. L’un d’eux était hongrois. Donc je ne pouvais pas ne pas poser cette question :

  1. “Pourquoi est-ce que la Hongrie s’appelle Majar en arabe?”

Donc le mec m’a expliquée que son pays s’appelle Magyarország en hongrois. Vous pouvez écouter la prononciation du nom sur Wikipédia . Donc à la base, le royaume de Hongrie, quand il a été créé en 1001, a été nommé Magyar Királyság. On reconnaît tout de suite dans la première partie de cette appellation le mot arabe majar. Et même quand ce royaume a évolué en pays, il a gardé l’appellation dont je vous ai présenté la prononciation. Pourtant, entre-temps, le pays a acquis des noms dérivés de la racine latine Hungaria qui seront plus communément utilisés partout dans le monde. Apparemment, il y a eu un amalgame à un certain moment de l’histoire qui a fait qu’on l’ait confondue avec une tribu turque; les Onoghours.

  1. L’Allemagne a plus de six racines de noms différentes !

Cette histoire d’amalgame n’est pas la seule à avoir eu lieu au cours de l’histoire. Je continue d’abord mon histoire de découverte. Donc maintenant qu’on connait l’histoire derrière la Hongrie (avec l’aide de Wikipédia, bien sûr), mes potes et moi sur Discord, nous sommes demandés pourquoi l’Allemagne a autant de noms. Je veux dire que parmi les cinq personnes qui discutaient, on pouvait nommer au moins quatre noms pour ce même pays : l’Allemagne en français, arabe, et espagnol; Deutschland en allemand; Germany en anglais et Németország en hongrois. En fait, la diversité des noms de l’Allemagne est due à son emplacement géographique stratégique : comme le pays a des bordures avec plusieurs autres nations, on peut dire que chacune va le nommer à sa façon. La figure ci-dessous vous expliquera ce phénomène mieux que moi.

Donc il existe plus de six étymologies de noms juste pour l’Allemagne toute seule !

  • Diutisc
  • Germania
  • Alamans
  • Saxons
  • Nemets
  • Terme balte
  • et autres

Maintenant que j’en sais plus sur l’histoire des noms de l’Allemagne et de la Hongrie, j’ai voulu connaître le mystère qui se cachait derrière le nom de l’Autriche en arabe.

  1. Pourquoi l’Autriche s’appelle Nemsa en arabe ?

Bon, ce troisième cas n’est pas dû au nom “autrichien” de l’Autriche puisqu’on y parle l’allemand. Et le mot Nemsa n’est pas non plus récent; il est presque aussi ancien que le terme latin Austria. Par contre, le mot arabe est issu du mot slave ancien němьcь qui désigne l’étranger ou l’allemand. Ce mot est lui même issu du mot de même langue němъ qui signifie “sourd-muet”. D’ailleurs, cette racine n’est pas seulement utilisée en arabe pour nommer le pays. En russe, l’Autriche s’appelle немецкий ou nemetskiy; ce qui signifie l’allemand. En polognais, le pays est connu sous le nom de Niemcy, en Croatie et en Bosnie, on l’appelle Njemačka, en serbe, on dit Немачка, en slovène Nemčija, en Tchèque, on dit Německo et en slovaque, on dit Nemecko. Bref, vous remarquez le pattern ici. Par contre, partout ailleurs dans le monde, l’Autriche a une dénomination issue de la racine latine Austria, depuis le Xe siècle.

  1. Les deux noms d’Égypte qu’on connaît :

On sait tous que ce quatrième pays à analyser s’appelle Misr en arabe. Pourtant, on ne sait pas pourquoi son nom change quand on le traduit dans les autres langues que nous connaissons.

Pour faire simple, le mot Égypte vient du grec Aegyptos. Ce mot est lui-même la prononciation grecque du mot ancien et égyptien  “’Hwt-Ka-Ptah”, qui était alors le nom du pays. Le mot Misr par contre, nous est venu du coran. Ce mot d’origine sémique veut dire “frontière”. En ancien égyptien, le nom du pays s’écrivait :

Cette écriture précédait bien évidemment la venue de l’alphabet. Mais ça, c’est un sujet à aborder un autre jour… ou pas. Je vous suggère vivement cette vidéo qui explique très bien l’origine de l’alphabet.

  1. Conclusion :

Donc j’ai partagé avec vous mes recherches sur les amalgames au niveau des différents noms de pays, dans différentes langues. J’ai choisi ces quatre pays car ils m’intriguaient particulièrement. Donc on comprend qu’un pays a plusieurs nominations si plusieurs peuples le confondent avec un autre peuple ou tribu ou leur donnent simplement différents noms. Je ne sais pas si vous m’avez compris…

Si vous connaissez d’autres histoires intéressantes sur les noms d’autres pays, je serais ravie de les lire dans les commentaires.

Share your thoughts

Continue Reading

Made with ❤ at INSAT - Copyrights © 2019, Insat Press