Connect with us

Culture

TRENDING: On a rencontré Dakh’s Clumsy Art.

Published

on

Cette semaine dans Trending, INSAT Press est partie à la rencontre de Dakh’s Clumsy Art et de son créateur Salim Ben Dakhlia, ingénieur en génie logiciel de formation, et comic artist à ses heures perdues.

IP : Depuis quand faites-vous du Comic art ?

D : J’ai commencé il y’a longtemps. J’ai exercé la peinture aquarelle pendant 12ans mais à partir de mon année du bac, j’ai abandonné pour consacrer tout mon temps à mes études. L’année dernière, j’étais avec une amie (elle même caricaturiste) et on s’est dit : « Tiens ! Pourquoi ne pas se remettre à dessiner ? ».  Et c’est ainsi qu’on a fini par s’acheter des tablettes graphiques. À nous le dessin digital.

IP : Pourquoi ce type exactement ?

D : Quand j’étais petit, j’ai dessiné toute une série sur des papiers blancs. Et puis, je les ai perdus.

Sinon, ailleurs, il y a beaucoup de pages telles que « Shen Comix » (de loin mon leader), « Sarah’s Scribbles » et « Extra Fabulous Comics ». Il utilisent ce type d’art pour illustrer leurs vies quotidiennes de personne lambda. En Tunisie, il y en a peu et c’est insuffisant. C’est pour cette raison que mes amis m’ont encouragé à lancer la page. Et c’est ainsi que Dakh’s Clumsy Art est née.

IP : Qu’est ce qui, d’après vous, attirera les utilisateurs de facebook à votre page ?

D : Le style de dessin ! Ce style est inspiré d’autres dessinateurs mais avec une touche personnelle. Puisque chaque dessinateur possède son propre style, les dessins sont différents d’un dessinateur à un autre et les gens peuvent ainsi les distinguer. Ainsi que les histoires. Les pages que j’ai citées avant réalisent des anecdotes sur la vie et peuvent faire rire comme faire pleurer. Parfois ils produisent des séries qui se dégustent un comic à la fois. Il en résulte chez l’abonné l’envie de connaitre la suite. 

IP: Qu’est ce qui rend votre page unique ?

D : Avoir une page unique et spéciale n’est pas vraiment le but. En ce genre de pages, il n’y a pas de compétition: il s’agit d’entraide entre les dessinateurs. Il y a d’ailleurs beaucoup d’événements communs organisés par plusieurs dessinateurs professionnels afin de de faire connaître les artistes.

 

IP : Pourquoi ne pas lancer un club afin d’augmenter le nombre des dessinateurs et réaliser des formations en ce domaine ?

D : Il s’agit d’une bonne idée ! Mais sincèrement, je ne suis pas encore assez bien formé pour former les autres. Du coup on peut juste créer un groupe pour échanger nos idées et organiser un événement ouvert à tous durant lequel un dessinateur professionnel peut faire des formations.

C’est un effort commun !

IP: Un mot pour vos fans?

D : Je veux les remercier infiniment pour leur support et soutien. Et je veux dire que si jamais vous avez des idées, n’hésitez pas à les réaliser. Sinon, elles s’accumuleront et vous finirez par ne rien faire.

 

 

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
4

Share your thoughts

Culture

Une année après « Better Day », Walid Slama est de retour avec sa nouvelle chanson « Hunger Games »

Published

on

By

Doué pour l’écriture et passionné par la musique, le jeune rappeur et slameur Walid Slama ne cesse jamais de surprendre son public. Après le succès mérité de  « Better Day », Walid a annoncé ces derniers jours la sortie de sa nouvelle chanson tout en cachant son titre histoire de créer du suspense.

Obéissant au proverbe « chose promise, chose due », WayLeads a sorti son titre tant attendu.

Avec ses mots sincères venant du fond du cœur, « Hunger Games » a encore fait preuve du professionnalisme de ce jeune et de son talent aussi bien pour le Rap que pour le Slam. D’ailleurs, c’est lui, le premier, ayant partagé son slam avec INSAT Press pour la rubrique « ÇaMeDitSlam ».

En effet, être actif, chanter ses propres chansons et éblouir son public ne sont pas des choses données à tout le monde. Essayons donc de l’encourager et de le pousser à continuer et à faire plaisir à son public.

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
2

Share your thoughts

Continue Reading
0