Connect with us

Culture

TRENDING: On a rencontré Dakh’s Clumsy Art.

Published

on

Cette semaine dans Trending, INSAT Press est partie à la rencontre de Dakh’s Clumsy Art et de son créateur Salim Ben Dakhlia, ingénieur en génie logiciel de formation, et comic artist à ses heures perdues.

IP : Depuis quand faites-vous du Comic art ?

D : J’ai commencé il y’a longtemps. J’ai exercé la peinture aquarelle pendant 12ans mais à partir de mon année du bac, j’ai abandonné pour consacrer tout mon temps à mes études. L’année dernière, j’étais avec une amie (elle même caricaturiste) et on s’est dit : « Tiens ! Pourquoi ne pas se remettre à dessiner ? ».  Et c’est ainsi qu’on a fini par s’acheter des tablettes graphiques. À nous le dessin digital.

IP : Pourquoi ce type exactement ?

D : Quand j’étais petit, j’ai dessiné toute une série sur des papiers blancs. Et puis, je les ai perdus.

Sinon, ailleurs, il y a beaucoup de pages telles que « Shen Comix » (de loin mon leader), « Sarah’s Scribbles » et « Extra Fabulous Comics ». Il utilisent ce type d’art pour illustrer leurs vies quotidiennes de personne lambda. En Tunisie, il y en a peu et c’est insuffisant. C’est pour cette raison que mes amis m’ont encouragé à lancer la page. Et c’est ainsi que Dakh’s Clumsy Art est née.

IP : Qu’est ce qui, d’après vous, attirera les utilisateurs de facebook à votre page ?

D : Le style de dessin ! Ce style est inspiré d’autres dessinateurs mais avec une touche personnelle. Puisque chaque dessinateur possède son propre style, les dessins sont différents d’un dessinateur à un autre et les gens peuvent ainsi les distinguer. Ainsi que les histoires. Les pages que j’ai citées avant réalisent des anecdotes sur la vie et peuvent faire rire comme faire pleurer. Parfois ils produisent des séries qui se dégustent un comic à la fois. Il en résulte chez l’abonné l’envie de connaitre la suite. 

IP: Qu’est ce qui rend votre page unique ?

D : Avoir une page unique et spéciale n’est pas vraiment le but. En ce genre de pages, il n’y a pas de compétition: il s’agit d’entraide entre les dessinateurs. Il y a d’ailleurs beaucoup d’événements communs organisés par plusieurs dessinateurs professionnels afin de de faire connaître les artistes.

 

IP : Pourquoi ne pas lancer un club afin d’augmenter le nombre des dessinateurs et réaliser des formations en ce domaine ?

D : Il s’agit d’une bonne idée ! Mais sincèrement, je ne suis pas encore assez bien formé pour former les autres. Du coup on peut juste créer un groupe pour échanger nos idées et organiser un événement ouvert à tous durant lequel un dessinateur professionnel peut faire des formations.

C’est un effort commun !

IP: Un mot pour vos fans?

D : Je veux les remercier infiniment pour leur support et soutien. Et je veux dire que si jamais vous avez des idées, n’hésitez pas à les réaliser. Sinon, elles s’accumuleront et vous finirez par ne rien faire.

 

 

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
4

Share your thoughts

Culture

Review | Que vaut le premier épisode de la saison finale de Game of Thrones?

Published

on

Nul ne peut nier le succès qu’a eu le premier épisode de la huitième (et -malheureusement- dernière) saison de Game of Thrones. En effet, le streaming live de “Winterfell” a battu tous les records avec une audience de 17.4 millions de fans partout dans le monde.

 

L’épisode valait-il la peine d’une attente dépassant un an et demi?

Dès les premières notes de musique, on était surpris par un tout nouveau générique où tout était couvert de neige. C’était peut être la manière des réalisateurs de nous assurer que “ winter is here ”.

Certains exprimaient leur insatisfaction avec l’épisode disant qu’il était pauvre en imprévus. D’autres croient que cet épisode était nécessaire pour former le lien entre la saison précédente et celle-ci et mettre les points sur les i.

 

En effet, il a été marqué, en premier lieu, par des réunions tant attendues, notamment celle d’Arya Stark et de Jon Snow qui ont été séparés dès la première saison. Une rencontre riche en émotions!

En deuxième lieu, Jon Snow a finalement appris l’histoire derrière sa mère biologique. En fait, la finale de la saison 7 a été marquée par la vision de Bran (ou plutôt du Three Eyed Raven) qui a découvert que Jon Snow est en réalité Aegon Targaryen, fils de Rhaegar Targaryen et de Lyanna Stark, faisant de lui l’héritier légitime du trône de fer.

Cette nouvelle a mis Jon, ou disons plutôt Aegon, dans un état de choc et de déni, refusant de trahir sa reine, Daenerys Targaryen.

 

Et ce n’est pas le seul problème que Jon a rencontré. Dès son arrivé à Winterfell avec Daenerys Targaryen, son armée et ses dragons, Jon a été accueilli avec la colère du Nord, refusant sa soumission à Daenerys. Cette colère est probablement due au refus du Nord aux étrangers et surtout après avoir nommé Jon comme  » King in the north « .

 

Entre-temps, The Night King a continué son avancement avec son armée au sud du mur et a marqué son passage par Last Hearth par son symbole habituel, créé cette fois par le corps mort de Ned Umber, le dirigeant de ce château.

L’épisode eut une fin épique, mettant en scène la réunion de Bran Stark avec Jaime Lannister. Ce dernier s’est trouvé dans une situation choquante et je dirai même embarrassante vu son dernier contact avec Bran.

 

Qu’attend-on du deuxième épisode?

Le preview du deuxième épisode nous étanche la soif par un événement tant attendu; le premier combat entre les White Walkers et les vivants au sud du mur! Ceci paraît prometteur!

 

Plusieurs questions restent sans réponses. Quelle est la signification du symbole créé par les White Walkers? Est-il vraiment lié au sigle Targaryen? Jon dira-t-il la vérité sur son origine à Daenerys Targaryen avant la fin de la guerre? Que sera sa réaction? Qui finira sur le trône de fer? (mais bon, il est trop tôt pour se poser cette question)

 

Le deuxième épisode sera diffusé ce soir à 2h (UTC+1). Espérons qu’il aura les réponses à nos questions!

 

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry

Share your thoughts

Continue Reading
0