Connect with us

Culture

Les Geishas de Kyoto : Les Gardiennes d’une tradition en péril

Avatar

Published

on

[simplicity-save-for-later]

Qui dit Japon, dit berceau de l’innovation et des accomplissements technologiques surréalistes qui ne cessent d’envoûter le monde entier, prouvant que le futur est à la portée de nos mains. Mais derrière l’aspect futuriste de cette fourmilière, se cache un autre visage du Japon, où le temps a cessé de s’écouler, un monde dont le fondement est la grâce, la beauté et la finesse, le monde des Geishas : le symbole ultime de la perfection.

Une danseuse, une chanteuse, une poète et surtout une confidente, la Geisha consacre sa vie dès son jeune âge à la maîtrise de toutes les formes d’art japonais traditionnel y compris la décoration florale et « l’art de la conversation ». Leur monde est un secret que très peu de gens ont eu l’honneur de découvrir: que l’on soit fortuné ou homme de pouvoir, on ne peut entrer dans une oshaya (salon de thé) pour passer une soirée avec une Geisha sans y être invité. Son rôle est de simplement divertir ses clients avec des performances de danse et de chant, des mini-jeux et de longues conversations où elle peut mettre en valeur sa culture.

Mais pour atteindre ce statut prestigieux, le chemin est très long et les sacrifices sont bien nombreux. Les filles qui ont choisi cette carrière doivent abandonner le monde qu’elles connaissent depuis toujours, y compris leurs familles et sont amenées à vivre dans des maisons de Geishas et suivre un entraînement rigoureux et intensif entre l’âge de 14 et 20 ans. Durant cette période d’apprentissage, ces filles sont appelées Maiko.

La période d’entraînement peut s’avérer très pénible pour les jeunes filles. Elles passent la majorité de leur temps pendant la journée à pratiquer la danse, le shamisen (un instrument japonais à 3 cordes) et plusieurs autres arts traditionnels. La nuit, elles travaillent dans les oshayas de 18h à minuit. Leur tâche consiste à servir du saké aux visiteurs mais aussi à écouter et apprendre des autres Geishas comment elles mènent la discussion avec leurs clients. Au-delà de cet emploi fastidieux, garder leur apparence est aussi un challenge : Une Maiko est interdite de porter une perruque contrairement aux Geishas. Elle doit garder sa coiffure intacte pendant des jours et le prix à payer à cet égard est le confort. Par exemple, son oreiller est substitué par un umaku : un cube en bois avec un petit coussin.

C’est pour ces raisons que d’innombrables filles décident d’abandonner leur rêve de devenir Geisha et retournent chez leurs parents où elles peuvent mener une vie ordinaire.

Avec les Maikos devenant de plus en plus rares et le changement que subit la société japonaise, le nombre de Geishas est en déclin malgré les efforts acharnés pour préserver cette tradition. Bien qu’elles jouissent d’une situation financière plus stable par rapport aux femmes japonaises ordinaires, les nouvelles générations ne s’intéressent guère à ce style de vie, certaines personnes ignorent même son existence. Le plus inquiétant est le fait que l’avenir de plusieurs artisans repose sur la survie des Geishas comme les fabricants de Kimono, de shamisen et bien plus encore. Avec moins de 2 000 Geishas actuellement actives, jusqu’à quand ces gardiennes resteront-elles debout ?

Share your thoughts

Continue Reading

Culture

Hongrie, Autriche, Allemagne et Égypte : pourquoi plusieurs noms pour un même pays ?

Avatar

Published

on

[simplicity-save-for-later]

L’autre jour j’étais en train de discuter sur Internet avec plusieurs personnes de plusieurs origines. L’un d’eux était hongrois. Donc je ne pouvais pas ne pas poser cette question :

  1. “Pourquoi est-ce que la Hongrie s’appelle Majar en arabe?”

Donc le mec m’a expliquée que son pays s’appelle Magyarország en hongrois. Vous pouvez écouter la prononciation du nom sur Wikipédia . Donc à la base, le royaume de Hongrie, quand il a été créé en 1001, a été nommé Magyar Királyság. On reconnaît tout de suite dans la première partie de cette appellation le mot arabe majar. Et même quand ce royaume a évolué en pays, il a gardé l’appellation dont je vous ai présenté la prononciation. Pourtant, entre-temps, le pays a acquis des noms dérivés de la racine latine Hungaria qui seront plus communément utilisés partout dans le monde. Apparemment, il y a eu un amalgame à un certain moment de l’histoire qui a fait qu’on l’ait confondue avec une tribu turque; les Onoghours.

  1. L’Allemagne a plus de six racines de noms différentes !

Cette histoire d’amalgame n’est pas la seule à avoir eu lieu au cours de l’histoire. Je continue d’abord mon histoire de découverte. Donc maintenant qu’on connait l’histoire derrière la Hongrie (avec l’aide de Wikipédia, bien sûr), mes potes et moi sur Discord, nous sommes demandés pourquoi l’Allemagne a autant de noms. Je veux dire que parmi les cinq personnes qui discutaient, on pouvait nommer au moins quatre noms pour ce même pays : l’Allemagne en français, arabe, et espagnol; Deutschland en allemand; Germany en anglais et Németország en hongrois. En fait, la diversité des noms de l’Allemagne est due à son emplacement géographique stratégique : comme le pays a des bordures avec plusieurs autres nations, on peut dire que chacune va le nommer à sa façon. La figure ci-dessous vous expliquera ce phénomène mieux que moi.

Donc il existe plus de six étymologies de noms juste pour l’Allemagne toute seule !

  • Diutisc
  • Germania
  • Alamans
  • Saxons
  • Nemets
  • Terme balte
  • et autres

Maintenant que j’en sais plus sur l’histoire des noms de l’Allemagne et de la Hongrie, j’ai voulu connaître le mystère qui se cachait derrière le nom de l’Autriche en arabe.

  1. Pourquoi l’Autriche s’appelle Nemsa en arabe ?

Bon, ce troisième cas n’est pas dû au nom “autrichien” de l’Autriche puisqu’on y parle l’allemand. Et le mot Nemsa n’est pas non plus récent; il est presque aussi ancien que le terme latin Austria. Par contre, le mot arabe est issu du mot slave ancien němьcь qui désigne l’étranger ou l’allemand. Ce mot est lui même issu du mot de même langue němъ qui signifie “sourd-muet”. D’ailleurs, cette racine n’est pas seulement utilisée en arabe pour nommer le pays. En russe, l’Autriche s’appelle немецкий ou nemetskiy; ce qui signifie l’allemand. En polognais, le pays est connu sous le nom de Niemcy, en Croatie et en Bosnie, on l’appelle Njemačka, en serbe, on dit Немачка, en slovène Nemčija, en Tchèque, on dit Německo et en slovaque, on dit Nemecko. Bref, vous remarquez le pattern ici. Par contre, partout ailleurs dans le monde, l’Autriche a une dénomination issue de la racine latine Austria, depuis le Xe siècle.

  1. Les deux noms d’Égypte qu’on connaît :

On sait tous que ce quatrième pays à analyser s’appelle Misr en arabe. Pourtant, on ne sait pas pourquoi son nom change quand on le traduit dans les autres langues que nous connaissons.

Pour faire simple, le mot Égypte vient du grec Aegyptos. Ce mot est lui-même la prononciation grecque du mot ancien et égyptien  “’Hwt-Ka-Ptah”, qui était alors le nom du pays. Le mot Misr par contre, nous est venu du coran. Ce mot d’origine sémique veut dire “frontière”. En ancien égyptien, le nom du pays s’écrivait :

Cette écriture précédait bien évidemment la venue de l’alphabet. Mais ça, c’est un sujet à aborder un autre jour… ou pas. Je vous suggère vivement cette vidéo qui explique très bien l’origine de l’alphabet.

  1. Conclusion :

Donc j’ai partagé avec vous mes recherches sur les amalgames au niveau des différents noms de pays, dans différentes langues. J’ai choisi ces quatre pays car ils m’intriguaient particulièrement. Donc on comprend qu’un pays a plusieurs nominations si plusieurs peuples le confondent avec un autre peuple ou tribu ou leur donnent simplement différents noms. Je ne sais pas si vous m’avez compris…

Si vous connaissez d’autres histoires intéressantes sur les noms d’autres pays, je serais ravie de les lire dans les commentaires.

Share your thoughts

Continue Reading

Made with ❤ at INSAT - Copyrights © 2019, Insat Press