Connect with us

Culture

Private Wojtek : The cigarette loving bear who fought in WW2

Avatar

Published

on

[simplicity-save-for-later]

In 1942, as WW2 went on, Stalin ordered the release of Polish soldiers from the Siberian gulags to fight against the Germans. Their rough journey included crossing Iran, Iraq, Palestine to reach Egypt from where they would board the ships to go to Italy, where they would join British troops. While crossing the Iranian mountains, the Polish soldiers came across a young shepherd, carrying a sack on his shoulder, who was obviously starving. To their surprise, the boy was actually carrying a bear cub he found on his way, abandoned after some hunters killed his mother. The unit immediately fell in love with the playful nature of the cub and gathered what they could in exchange for it. According to one soldier, a chocolate bar, a swiss knife, and some canned food were enough for the shepherd to accept the trade. And so, the Polish troops welcomed a bear cub and called him « Wojtek » (pronounced voytek), Polish for « Happy Warrior ».

Hiding the bear was impossible and eventually, the higher-ups of the camp knew about Wojtek but surprisingly, everyone welcomed him and considered him a valuable asset to the unit since he boosted the men’s morale and helped them cope with the hard times they were going through. Wojtek was well taken care of as one of the soldiers recalls, « He was like a child, like a small dog. He was given condensed milk from a bottle like a baby. Therefore, he felt that these soldiers are nearly his parents, he trusted us and was very friendly ».

Wojtek was allowed to sleep inside a tent of high ranked officers in a washbasin in the chilly nights. As time went on, Wojtek grew up and got used to the military routine. He spent most of his time fetching the oranges the soldiers used for grenade practice. He would stand up on his front paw and salute the high-ranking officers and even wrestle the men for fun. More peculiarly, the bear, seeing his comrades smoking, would ask them for lit ones, not to smoke but to eat. He was also given alcoholic beverages like beer, which became his favorite drink.

Undoubtedly, Wojtek got in his fair share of trouble. He would sneak in late at night into the storage room and devour what he could find. He was, after all, a 400-pound brown bear. He also learned how to break into the showers and open the water faucet, which caused, on many occasions, water shortages.

As the unit was preparing to board the ships and go to the battle of in Italy in 1945, the Polish soldiers faced a tough choice as the British officers wouldn’t let an animal onboard and only soldiers were allowed. The company quickly took action and issued Wojtek a service number, a rank, and a paybook. Private Wojtek was officially a Polish soldier, ready to go to war with his comrades.

Surprisingly, the bear didn’t simply provide a moral boost, but he also assisted the troops in combat. In Monte Cassino, according to officer Orr « Although Wojtek has never been trained to handle the unloading of 100 pounds of 25 pounder shells, the shells, the fuses and other supplies, he simply observed what the men were doing and joined in. Standing upright, he held out his paws into which he carried the munitions to their storage areas beside the artillery positions and returned to the lorries to collect more, ». After their victory in the battle, the 22nd artillery unit changed their insignia to an image of a brown bear carrying a shell.

Sadly, when the war ended, the Polish troop had to disband, and everyone was scattered. In 1947, Wojtek was welcomed in the Edinburg zoo where he spent his retirement. His former comrades, the ones who chose to stay in Scotland. In 1963, the bear passed away at the age of 21 and a memorial was made for the hero representing him and a polish soldier « walking in peace and unit ».

Share your thoughts

Continue Reading

Culture

Hongrie, Autriche, Allemagne et Égypte : pourquoi plusieurs noms pour un même pays ?

Avatar

Published

on

[simplicity-save-for-later]

L’autre jour j’étais en train de discuter sur Internet avec plusieurs personnes de plusieurs origines. L’un d’eux était hongrois. Donc je ne pouvais pas ne pas poser cette question :

  1. “Pourquoi est-ce que la Hongrie s’appelle Majar en arabe?”

Donc le mec m’a expliquée que son pays s’appelle Magyarország en hongrois. Vous pouvez écouter la prononciation du nom sur Wikipédia . Donc à la base, le royaume de Hongrie, quand il a été créé en 1001, a été nommé Magyar Királyság. On reconnaît tout de suite dans la première partie de cette appellation le mot arabe majar. Et même quand ce royaume a évolué en pays, il a gardé l’appellation dont je vous ai présenté la prononciation. Pourtant, entre-temps, le pays a acquis des noms dérivés de la racine latine Hungaria qui seront plus communément utilisés partout dans le monde. Apparemment, il y a eu un amalgame à un certain moment de l’histoire qui a fait qu’on l’ait confondue avec une tribu turque; les Onoghours.

  1. L’Allemagne a plus de six racines de noms différentes !

Cette histoire d’amalgame n’est pas la seule à avoir eu lieu au cours de l’histoire. Je continue d’abord mon histoire de découverte. Donc maintenant qu’on connait l’histoire derrière la Hongrie (avec l’aide de Wikipédia, bien sûr), mes potes et moi sur Discord, nous sommes demandés pourquoi l’Allemagne a autant de noms. Je veux dire que parmi les cinq personnes qui discutaient, on pouvait nommer au moins quatre noms pour ce même pays : l’Allemagne en français, arabe, et espagnol; Deutschland en allemand; Germany en anglais et Németország en hongrois. En fait, la diversité des noms de l’Allemagne est due à son emplacement géographique stratégique : comme le pays a des bordures avec plusieurs autres nations, on peut dire que chacune va le nommer à sa façon. La figure ci-dessous vous expliquera ce phénomène mieux que moi.

Donc il existe plus de six étymologies de noms juste pour l’Allemagne toute seule !

  • Diutisc
  • Germania
  • Alamans
  • Saxons
  • Nemets
  • Terme balte
  • et autres

Maintenant que j’en sais plus sur l’histoire des noms de l’Allemagne et de la Hongrie, j’ai voulu connaître le mystère qui se cachait derrière le nom de l’Autriche en arabe.

  1. Pourquoi l’Autriche s’appelle Nemsa en arabe ?

Bon, ce troisième cas n’est pas dû au nom “autrichien” de l’Autriche puisqu’on y parle l’allemand. Et le mot Nemsa n’est pas non plus récent; il est presque aussi ancien que le terme latin Austria. Par contre, le mot arabe est issu du mot slave ancien němьcь qui désigne l’étranger ou l’allemand. Ce mot est lui même issu du mot de même langue němъ qui signifie “sourd-muet”. D’ailleurs, cette racine n’est pas seulement utilisée en arabe pour nommer le pays. En russe, l’Autriche s’appelle немецкий ou nemetskiy; ce qui signifie l’allemand. En polognais, le pays est connu sous le nom de Niemcy, en Croatie et en Bosnie, on l’appelle Njemačka, en serbe, on dit Немачка, en slovène Nemčija, en Tchèque, on dit Německo et en slovaque, on dit Nemecko. Bref, vous remarquez le pattern ici. Par contre, partout ailleurs dans le monde, l’Autriche a une dénomination issue de la racine latine Austria, depuis le Xe siècle.

  1. Les deux noms d’Égypte qu’on connaît :

On sait tous que ce quatrième pays à analyser s’appelle Misr en arabe. Pourtant, on ne sait pas pourquoi son nom change quand on le traduit dans les autres langues que nous connaissons.

Pour faire simple, le mot Égypte vient du grec Aegyptos. Ce mot est lui-même la prononciation grecque du mot ancien et égyptien  “’Hwt-Ka-Ptah”, qui était alors le nom du pays. Le mot Misr par contre, nous est venu du coran. Ce mot d’origine sémique veut dire “frontière”. En ancien égyptien, le nom du pays s’écrivait :

Cette écriture précédait bien évidemment la venue de l’alphabet. Mais ça, c’est un sujet à aborder un autre jour… ou pas. Je vous suggère vivement cette vidéo qui explique très bien l’origine de l’alphabet.

  1. Conclusion :

Donc j’ai partagé avec vous mes recherches sur les amalgames au niveau des différents noms de pays, dans différentes langues. J’ai choisi ces quatre pays car ils m’intriguaient particulièrement. Donc on comprend qu’un pays a plusieurs nominations si plusieurs peuples le confondent avec un autre peuple ou tribu ou leur donnent simplement différents noms. Je ne sais pas si vous m’avez compris…

Si vous connaissez d’autres histoires intéressantes sur les noms d’autres pays, je serais ravie de les lire dans les commentaires.

Share your thoughts

Continue Reading

Made with ❤ at INSAT - Copyrights © 2019, Insat Press