Connect with us

À vos plumes

Mondial, football et Société

Published

on

A quelques jours du mondial, on ne parle que football en Tunisie, 4-3-3 ou 4-5-1, l’aptitude de Khazri à jouer le premier match contre la sélection des « Three Lions »…  Tout le monde se projette vers Volvograd. Lorsque l’horloge marquera 19h d’un certain 18 Juin, nous serons 11 millions de cœurs d’esprits avec les 11 joueurs qui seront sur terrain… Je pense qu’à partir d’aujourd’hui, plus rien ne nous intéresse, politique, crise économique … même la chute du dinar ne sera pas un sujet attractif pour nous. Only football does matter now …

On a ça dans le sang, l’amour du football et du sport. Nous, les tunisiens, considérons le sport comme un élément sacré dans notre vie. Pour nous, le sport dépasse sa juste valeur. Dans ce petit pays, j’ai toujours cru dur comme fer que le sport n’est qu’un miroir reflétant l’image que porte ce peuple sur nos gouverneurs. Il suffit d’assister à un match de football, basketball ou handball pour tout comprendre. Il suffit de voir ces jeunes entre 16 et 28 ans, torse nus, chantant contre la répression du système et la violence des forces de sécurités pendant la totalité des matchs, sans cesse et sans fatigue. Il suffit aussi de voir ces affrontements réguliers entre les ultras et la police. Si les gens ont souligné les affaires du défunt Omar Labidi, supporter du Club Africain retrouvé noyé après un match de football, et des frères Bouzouida, supporters de l’Etoile Sportive de Rades agressés après un match de basketball, je dirai que chaque weekend, on a droit à un spectacle de ce genre, que ce soit entre les équipes, ou entre les supporters et la police. La question qui se pose ici, pourquoi ? Pour la simple raison que les stades étaient toujours la seule bouffée d’air pour les gens. Dans un régime qui étouffait toute activité politique, culturelle, civile jusqu’à 2011, les gens ont retrouvé les gradins comme leur seul refuge. Et donc, les stades n’étaient pas un choix de luxe. C’était le seul espace libre accessible. Et donc, chez nos stades, on retrouvait tout, les intentions antisystèmes, les déclarations régionalistes, la violence physique et verbale…. Un de ces dimanches, je regardais la télévision, et une phrase m’a interpellé « Si vous voulez connaître l’état de la société, regardez les stades » et il a totalement raison …

Dans ce petit pays, le football n’est pas une simple forme de « résistance civile », si on se permet de dire cela, mais il est aussi révélateur d’une maladie sociale qui menace la stabilité de ce pays. En Tunisie, on donne à nos équipes sportives une dimension plus que sportive. On demande à nos équipes de défendre l’honneur de nos régions … car on est régionaliste de nature en Tunisie. Les chansons des supporters mettaient toujours en valeur la région, « The town » et dénigraient les régions des équipes adverses. Ceci est un constat depuis des années. Si le débat religieux ou tribal ne se pose comme le cas de plusieurs pays tels que l’Egypte, la Libye, le Liban ou le Yémen, on fait face à un autre débat tabou en Tunisie : le débat régional, un cancer qui essaye de détruire l’équilibre social du pays. En Tunisie, tu es étiqueté par ta région : Sahel, Nord-Ouest, Sud, Nord, Sfax … cette information est plus importante que ton niveau social, ton diplôme ou même ton nom. Ta réponse sera d’une importance cruciale. A la base de ta réponse, on va t’accorder un certain traitement … car on a tous nos préjugés sur les gens provenant des différentes régions du pays … Tu entends ça tous les jours, dans l’environnement professionnel, aux cafés, dans le métro … et surtout dans les affaires de mariage … on recherche toujours l’origine de la personne pour voir s’il est « bien » ou non. Il y avait des infinités de mariages qui ont été annulés car l’un d’eux venait d’une région qui ne « plaisait » pas à la famille de l’autre. … Personnellement, je considère que le régionalisme est la peste de ce pays. C’est un fléau capable de mettre le pays en ébullition et, dans le pire des cas, faire monter une guerre civile. Depuis 2011, aucun gouvernement ne s’est intéressé à ce dossier chaud socialement. Pourtant, on a vécu des moments où les tensions régionalistes ont été montées. Pire encore, nos chers politiciens mettaient l’huile sur le feu avec des déclarations qui puaient le régionalisme parfois, ce qui est très dangereux pour la stabilité sociale. Je pense que c’est un dossier auquel tout le monde devraient se mettre : gouvernement, partis politiques, associations, société civile. Il faut mettre en place un plan de réforme social pour combattre le régionalisme en Tunisie. C’est le maillon faible… N’importe quel pays ou organisme ayant la volonté de détruire le pays peut profiter de ce point pour atteindre ses objectifs. Et à l’occasion du mondial, j’ai un message à chacun de nous,

« هاذوكم ولاد تونس … عمرك ما تخمم شكون ولد جهتك و شكون لا … الكلهم ولاد بلادك … الكلنا توانسة … و موش على خاطر الملاعبي هذاكا ساحلي والا صفاقسي و الا كافي بش تولي فيه العيوب السبعة و هو اخيب ملاعبي …ال 11 ملاعبي عطات اللي عندها و ياما فرحونا قبل و باش يعطيو اللي عندهم في روسيا باش يفرحونا… خلينا الكل وراهم … وراء راية النجمة و الهلال … و خلينا ننساو في هالايامات منين جاو و شنوة اصلهم … هاذوكم توانسة كيفنا كيفهم … من لحمنا ودمنا … ولادنا رافعين رايتنا … ووين ما مشاو لقاو التوانسة وراهم … شبيهم التوانسة في الخارج ينساو الأصل و ما تربطهم كان كلمة تونس … و الا لازمنا نتغربو باش نفهموا اللي الجهويات سم يجري في البلاد ينجم يقضي عليها في أي لحظة … شبينا كي نسافرو ننساو جهاتنا … في الستاد في القهوة في الشارع في الخدمة … تلمنا النجمة و الهلال و الكسكسي و القهوة العربي و لهجتنا المزيانة باختلافاتها الكل … انا و اني و نايا ما عادش يولي عندهم قيمة كي تولي في باريس والا روما و الا نيويورك … اما يخليو تعرف عبد تشم عليه ريحة البلاد في غربتك… حبوا بعضكم … رانا لحم واحد و دم واحد  »

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
1

Share your thoughts

Continue Reading

À vos plumes

عيشة الفاك

Published

on

إيجا نحكيو شوية على عيشة الفاك
أمي قالت بنتي ولات في الجامعة ومادراك
التزغريط متاعها ملا الدار نهار résultat الباك
رجع septembre ورجعت القرايا
شديت الثنية وخليت دعاوي أمي ورايا
قتلي تهنى خيالك ديما معايا
مشيت نجنح بالفرحة تمليت
قلت ما نسلم و ما نقول عيت
أيا سيدي أول جمعة شايخة وزاهية
هاي طلعت العيشة وحدي باهية
فرحت بالجو وبالصحاب
أما الحق المسؤولية بدات تصعاب
وليت نخمم في غدا و عشا
والفرنك لشكون لازمو يتعطى
ولازم نخلي على جنب مصروف الكرا
قداش ما نحسو بقيمة الحاجة كان كي نبعدو علاها
أما حتى المسؤولية عندها ناسها وأمالاها
محلاها كي تاكل حاجة انتي واقف سوايع علاها
تولي تفهم كل تجربة جديدة عندها ثنيتها
وكيما تعيش شوية في مرها، تعرف بهاوتها
توة قدامك ثنية مستقبل طويلة ترسمت و بدات
وهاك الأفكار متاع طيش الصغر وفات
تخمم تبني مستقبل تفرح بيه إنت وداركم
بش تنجح وتقلهم هذا كفوكم وكاركم
وسط الجمعة تبدى تستنى في لمة نهار الأحد
كي يجي تولي شايخ و فرحان ما كيفك حد
ما فماش عيشة فاك كان ما تكبسش القراية
وبعد ماتعديو لازم منها جملة ‘الفايدة في الصحة والنوايا’
تتعلم من غصرتك تصنع فرحتك
من ضعفك تصنع قوتك
من طموحك تصنع حلمتك

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
334

Share your thoughts

Continue Reading
0